#Column
Survival 48 SE : Histoire d'un échec




La Survival 48 SE (pour "Seconde Edition") devait se dérouler les 21, 22 et 23 Mai 2004. Finalement, le samedi soir tout le monde a plié bagage. Analyse d'un échec.

La LAN sur le papier

  • Nombre de joueurs visés : 250


  • Lieu : Saint Martin des Champs, Finistère (29)
  • Date : Du Vendredi 21 mai 2004 à 13h au Dimanche 23 mai 2004 à 20h
  • Participation : 20€ en prévente, 25€ sur place

  • Tournois :
    • Counter-Strike 1.6 5vs5
    • Quake III 1.32 1vs1 homologué CyberLeagues
    • Warcraft III Frozen Throne 1.15 1vs1 homologué CyberLeagues
    • Tournoi Secret (Dance Dance Revolution)

  • Dotation : Estimation de 2000 euros


  • Serveurs de jeux supplémentaires :
    • BattleField 1942
    • Day of Defeat
    • Call of Duty
    • Desert Combat
    • Ennemy Territory
    • Vietcong par le joueur Moops

  • Matériel mis à disposition et prêt à l’emploi :

    • 66 switchs 3Com CoreBuilder 3C35002, interconnectés par fibre optique (très haut débit). Avec par switch :
      • 18 ports en 100Mbps, type RJ45, commuté
      • 6 ports fibre optique
    • Des rallonges électriques, et disjoncteurs
    • Tables et chaises
    • Un local fermé à clef pour ranger des affaires si besoin
    • Des sanitaires propres
    • Une petite salle annexe pour se reposer, manger, etc
    • Un coin cuisine

  • Architecture Réseau :
    • Serveur DHCP tournant sous FreeBSD
    • Intranet pour informations sur les tournois, ...
    • Serveur FTP pour les patchs
    • Serveur IRC avec plusieurs chans d’annonces.

  • Services fournis sur place :
    • Vente de nourritures et boissons
    • Rediffusion des tournois sur écrans géant (7m sur 5m)

  • Personnes présentes :
    • Les organisateurs :
      • Président : Fros
      • Vice président : Hebus
      • Trésorier : Hinomoura
      • Secrétaire : Le_snorky


      • Marketing : Manu
      • Marketing : Frostinette
      • Intendant : Altagot
      • Sponsoring : Mika
      • Sponsoring : La Blonde
      • Aide spirituelle : nunux

    • Employés :
      • Electricien
      • Agents de Sécurité (x4)

    • Bénévoles
      • Fanch
      • Padre
      • Fatboy de CSLan

  • Partenaires :
    • ISEN : Finance l’association
    • GameOne : Offre des goodies et un relais
    • Net@rena: Offre 80 heures de jeu
    • FNAC : Offre des lots (cd et livres)
    • Rinkla Stadium (Patinoire de Brest) : Offre des places gratuites
Ca, c'est le Survival 48 sur le papier, et ça a l'air plus que correct. Finalement, il en fut autrement :
- 60 personnes
- Début le vendredi à 18h et fin le samedi à 16h
- Pas de serveurs de jeu supplémentaires
- Dotation se résumant à un abonnement d'un an à un magazine Posse Presse
- 2 bénévoles (fanch & fatou)
- Pas de tournoi secret
- Pas de relais GameOne

Le Week-End en détails

On démarre mal suite à plusieurs erreurs de notre part : d'abord la salle n'est pas disponible jeudi (jour férié), ensuite Fros a annoncé l'ouverture de la LAN à partir de 13h le vendredi. Ca nous laisse la matinée pour tout régler, ce qui risque d'être très juste niveau timing.

Jeudi

J'arrive le jeudi soir à Brest chez le responsable du tournoi CS, Hinomoura. On s'occupe de suite d'aller chercher les serveurs du lendemain, des ordinateurs portables certes, mais qui en ont sous le capot : P4 1.8Ghz, 512, LAN 10/100/1000. Premier souci, ils sont bourrés de spywares et autres saloperies, et ça prend un certain temps de tout désinfecter.
Sachant que ces bécanes feront tourner des serveurs de jeu, vous vous dites déja qu'il y a comme un petit problème, et que le bazar ne va pas être des masses stable. On fait l'inventaire des ordis disponibles : 2 ordi portables, et 2 ordis desktop qui viennent d'être formatés et auxquels il faut appliquer les patches de sécurité. A cela s'ajoute les serveurs récupérés par les participants, à savoir 3 desktops et un portable du meme niveau que ceux cités plus haut. Ces ordos sont heureusement plus propres que les autres portables. On passe la soirée à trois avec Fanch à télécharger les patches de sécu et autres correctifs, et au fur et a mesure, on y passe carrément la nuit :-/
Les 4 serveurs tourneront sous windows. Dans la foulée, fatboy, de Cserver/CSLan fignole les GUI et le pack CS 1.6 offline pour le tournoi demain.
Dédicace à Domino's pour leur Double Guez qui rulez as usual.

Vendredi

Après quelques heures de lutte pour placer le matos dans les voitures, on part pour de bon.
Arrivée à 9 heures pétantes à la salle qui impose comme prévu. Très classieuse, spacieuse et très propre. On fait la connaissance de Marc, l'électricien qui s'avère être quelqu'un de super cool et extrêmement compétent. On démarre l'installe sur les coups de 9h30. Tout le staff est présent ainsi qu'une partie des bénévoles, à savoir : Fros, Kiki, Hebus, Frostinette, Hino, Fanch & moi-même. Les tables sont placées relativement rapidement, même si l'on revoit à plusieurs reprises leur configuration. On opte pour un schéma 3x2 avec coupure aux deux tiers pour les accès en cas d'incendie
C'est une fois les switches installés que les choses se corsent. Le schéma du réseau n'a été fait nulle part. Il faut "improviser" sur place. On se décide pour une infrastructure potable, avec 3 pseudo switchs de tête interconnectés en fibre optique allouant un débit maximal de 1Gb/s. chaque switch principal assure les flux de données entre 60 participants en 100 Mb. Déja, on peut prévoir l'engorgement possible sur les serveurs puisque la bande passante entre le carré admin et le reste du LAN plafonne à 1Gb.
Les switchs étant installés, les câbles rézo sont sertis à la main et il s'avère qu'on manque de cable ce qui pénalise une partie mineure de la salle. On se dit qu'il y a moyen de régler cela plus tard. C'est l'heure de les tester, il est déja 13h et les participants ne vont pas tarder à arriver. Premier test : ça merde. les ordis sont inpingables. Là, on se dit direct que les switches merdent. Ils n'ont pas étés testés "efficacement" au préalable (j'ai appris que Fros avait testé 1 switch avec simplement 2 ordis). Je pensais que les switchs étaient mal configurés, genre un filtre douteux ou autre. Les switches sont des 3Com CoreBuilder 3500, plus clairement des chassis layer 3 administrables avec firewall, QoS et compagnie. Problème : on n'a ni les IPs des switches, ni les mots de passes admins. Meme en resetant le bazar ca ne servirait à rien, vu qu'on n'a même pas les accès admins par défaut. Je commence à flipper bien fort vu que sans switches c'est comment dire...complètement baisé. Il nous faut d'autres switches si le pépin se confirme. Je phone Kiki, parti chercher du cable rézo, pour qu'il essaye de rassembler tous les switchs qu'il peut: Ordi Ouest nous lâche meme un 16 ports noname, mais c'est déja ça. Certains testent toujours les switches. On s'approche des 16 heures, et du monde commence à se rassembler aux portes. La flippe s'accentue, on ne sera jamais prêts à temps. On se rend compte au dernier moment que ce sont les cables qui ont mal été assemblés (pas de contacts élec sur certains fils et les cables Uplink étaient droits alors qu'il fallait des croisés -je croyais que les switches détectaient automatiquement le sens d'après la doc ??-). Du coup, on répare les cables, et ca se met à marcher sur les coups de 18h. Le Serveur DHCP est mis en place rapidement et ne posera pas de problèmes, à part qu'on aurait du choisir un autre range d'IPs que 192.168.0.XX, ce qui a encore été la source de beaucoup de conflits, mais bon on s'en est bien sortis au final. Je me magne de mettre en place l'intranet (du phptournois en 3.5 RC1 alors que la finale est sortie, mais bon, je l'avait déja conf' et je n'avais pas des masses le temps de tout reconfigurer) et le serveur FTP, alors que pour le DNS c'est la panne, je ne sais le gérer que sous Windows 2000 Server et on n'a aucun ordi sous cet OS. Et par-dessus tout, les hostnames attribués par le DHCP ne fonctionnent pas. Donc nous voila condamnés à donner au micro l'ip de l'intranet, ip qui avait vraiment une vieille allure à l'oreille. Les inscriptions chient puisqu'en voulant passer en WiFi entre le pécé de l'accueil et l'intranet, il s'avère que le signal est trop faible pour espèrer une communication entre les deux ordis. On règle les inscriptions à l'arrache en passant dans les rangs. Il est 20 heures. On regarde la salle. Seule une soixantaine de personnes sont présentes. Difficile d'être plus déçus à ce moment là. Les serveurs de jeu ne sont toujours pas en place, puisque d'une part, fatou de Cserver/CSlan n'est pas encore arrivé, et d'autre part, le retard pris sur l'installe se répercute sur le reste. Pendant ce temps-là, l'estrade Dance Dance Revolution est prête, et Altagot et Hebus commencent à en faire la promo.
Frostinette s'occupe de la bouffe et de l'accueil, et la remercier pour tout ce qu'elle a fait sur le boulot de communication est le minimum que je puisse faire. Un grand merci à elle. fatou arrive sur les coups de 21h30~22h, et en quelques poignées de minutes les serveurs CS sont prêts, avec l'admin M4 qui va bien. Par la suite, l'intranet est transféré sur un autre ordi, qui contient également les serveurs CS, et c'est cela qui va poser problème par la suite. Quant à Quake 3, les servs étaient configurés depuis des mois, et tout s'est lancé nickel (hum, ça se voit tant que ça que je pipote ?)...sous windows. A 22h30 on lance le tournoi CS en fignolant les inscriptions. Tout le monde tente de télécharger le package CS 1.6 Offline dispo sur le FTP, ce qui fait logiquement saturer la bande passante et donc retarder un peu plus le début des poules. D'ailleurs, ça fait aussi saturer le FTP puisqu'il est desservi sur un lien 100Mbit bridé par un DD 4200 rpm :-/... paye ton download a 15ko/s. J'avais bridé la bande passante à 1Mb par utilisateur, et Filezilla est bien foutu sur ce point. Ca change de cette saloperie de RaidenFTPd et ses 50 pages de pub. A 23h les matches de poules démarrent avec 8 teams inscrites. Ca va, c'est pas la mort. Ca commence à discutailler sec coté admin pour savoir si on écourte la LAN ou pas. A priori, on bouclerait le samedi soir. Quoiqu'il arrive, la LAN sera déficitaire. Reste à convaincre les participants qui ont laché 25 euros pour le week end de dégager le lendemain. Très moyen pour les joueurs. Le trick consiste à s'arranger pour payer la salle 2 jours sur les 3 initiaux pour éviter de trop être déficitaires.
Altagot me fait découvrir DDR, et finalement c'est pas mal pour un jeu de lamahz consoleux mous du paddle. Pour ma part, j'en peux plus de ma nuit blanche, donc je file dodoter en arrière-salle jusqu'à 8h du matin.

Samedi

Pendant mon sommeil, les poules CS ont eu le temps de se dérouler convenablement. Des soucis de pings ont été rencontrés, non pas à cause de l'architecture réseau, mais de la base de données MySQL un peu molle du citron sur laquelle s'appuyait M4. En gros, lors de l'update de la BDD, ca bouffait toutes les ressources et du coup les serveurs en patissaient. Ca vient peut-etre du package EasyPHP utilisé pour l'occasion.
Hop lever 8 heures, c'est à dire pile à temps pour les inscriptions au tournoi Quake 3 et War3. Le tout a été lancé par Kiki une heure plus tôt. Hino, qui a tenu toute la nuit malgré ses quasi-2 nuits blanches, va prendre un repos bien mérité
Les matches de poules se passent bien, mais faute de temps on réduit les matches à 1 seule map de 15 minutes. 13 participants, la plupart sont des CSeurs, je sors de ma poule avec 5 victoires en 5 matches avec des scores délirants (genre 22-0). Seul bémol, mon match contre le_snorky qu'on a soldé par un default win faute de temps. Un default win en LAN, ça me rappelle quelque chose :-/. Le principal, c'est que les matches War3 comme q3 vont très vite, et avant midi on a pu entamer les phases finales. Single bracket croisé, et on démarre à partir des demi finales. Coté War3, la demi finale est très disputée, un grand match d'après ce que j'ai pu entendre. Je bazarde les phase finales et je me paye le luxe d'un pummel pour conclure le 15-5 de la finale. Les serveurs Q3 ont bien tenu, avec un ping moyen de 4 ms, ce qui est excellent, et ça renforce la supposition comme quoi c'est la BDD SQL qui foutait le dawa pour les servs CS.
J'ai tenté de foutre une GTV et de retransmettre sur l'écran géant, mais cette cochonne ne voyait pas les games, ou alors c'est moi qui ne sait pas me connecter à un serveur... Hérésie, puisque c'est moi même qui ait bidouillé les cfgs et que ca fonctionnait parfaitement sur mes postes :-/
Maintenant que le tournoi Q3 est terminé, on se dit ca va être pépère pour finir Warcraft 3. Et bah nan, on nous annonce que les joueurs feront la finale chez eux !! Sympa pour l'accréditation Cyberleagues au passage; bah ouais, jouer chez soi sans admins, sans arbitres, sans rien, je sais pas vous, mais moi ça me paraît limite. Et dire que j'ai rien fait pour empêcher ça :-/ Tant pis. Finalement, le tournoi surprise n'aura pas eu lieu, alors qu'on avait l'infrastructure de prête avec le rétroprojecteur qui marchait correctement. Et à partir de 14 heures tout le monde commence à plier bagage. Heureusement, puisque ça devenait plutôt houleux avec la secrétaire qui nous forçait à payer les 3 jours. Sachant que si on devait payer plein pot, on s'endettait pour 10 ans facile, on négocie avec l'unique représentante présente ce jour-là. On nous fait rapidement comprendre que le paiement de 2 jours ou 3 se décide par recours au maire de St Martin, et qu'il faut que ça soit réglé avant 17h30. Evidemment le maire est parti faire du bateau en bon Breton. La salle est vide à 17h et on quitte les lieux peu après 17h30. J'ai pas eu de niouzes quant à la décision finale sur le fait de payer completement la salle ou non, j'updaterais l'article dès que j'aurais du nouveau.

Bilan

La plupart des LANs en Bretagne jouissent d'une vieille réputation, dernièrement avec les dernieres éditions des WestArena et des ArmorArena, qui sont les deux plus gros évenements de la région. La BreihArena ne devrait a priori pas faire exception ('tain mais comment je suis langue de pute). Les LANs genre LAN qui peut sont des succès, mais dans une moindre mesure. La Survival 48 SE ne fera pas exception à cette règle. Manque d'organisation d'une part, manque de compétences techniques d'autre part, mais malgré tout l'ambiance était bonne, je n'ai pas eu affaire à des participants à bout de nerfs (ptet qu'ils m'ont évité, enfin bon...). Le tournoi CS s'est achevé sur une victoire des EB, et pour Warcraft 3, [T.A.T.U]Bifri remporte la victoire face à [T.A.T.U.]Fmétouf.
L'assoc' à l'origine de la survival est bien déçue de ce week end, Fros prépare un article visant la centaine d'inscrits n'étant pas venus. En même temps, si les 180 personnes étaient venues, ça aurait été ingérable vu le manque de bénévoles assurant un minimum niveau technique. L'ambiance se serait forcément dégradée et ça aurait pu mal se finir. Bref, beaucoup de regrets, beaucoup d'erreurs, mais également beaucoup de leçons ont été tirées de cette LAN.
Quoiqu'il en soit, il y aura une nouvelle Survival l'année prochaine, mais limitée à 50 joueurs, histoire de ne pas souffrir de déconvenues.

Liens Utiles

Réactions
Compte-Rendu de Fros
Compte-Rendu de Hebus



© nunux
Les marques citées appartiennent à leur propriétaires respectifs.
Tous droits réservés.